Formation professionnelle

Que savoir sur le congé individuel de formation ou CIF ?

Tout employé s’installant sur le territoire français et y travaillant, a le droit de disposer d’un congé individuel formation ou CIF. Il vous permet de bénéficier d’un congé de formation, même en pleine année fiscale, et de réduire les frais de cours en jouissant du dispositif CIF. C’est une aide qui permet à l’employé de développer ses compétences et ses acquis à travers un cursus formatif qui lui est adapté.

Ce que vous pouvez bénéficier avec le dispositif CIF

Le Congé Individuel de Formation, également appelé CIF est un dispositif qui offre à un employé, le moyen de demander à son employeur de suivre un cursus formatif durant l’année fiscale en cours. Cela lui permet de montée en compétence et d’acquérir de nouvelles connaissances que ce soit sur le métier qu’il fait déjà, ou sur un autre métier dans lequel il voudrait progresser. C’est aussi un dispositif qui permet d’aider les personnes qui recherchent des emplois et qui les aident à se réintégrer en suivant une formation adaptée à leurs besoins, et en disposant d’une aide spécifique pour alléger les frais de cours. Pour le salarié encore en exercice, le CIF peut être acquis par la propre initiative de l’employé. Et ceci, indépendamment des formations qu’il recevra au sein de l’organisme employeur. Il faut aussi savoir que généralement, ce type de dispositif permet de bénéficier d’un cursus formatif assez long avec des formations qui peuvent durer jusqu’à 1 an si l’employé veut suivre une formation complète, et 1 200 h de cours, s’il choisit de suivre les matières à temps partiel. Il est donc, important d’avoir l’accord de l’employeur avant de s’y lancer, mais c’est un droit que ce dernier refuse très rarement. Il faut aussi savoir que chaque employé a droit à un total de 3 ans de formation durant sa vie active. Ces 3 ans constituent son quota de CIF, mais ne peut être pris en une seule fois. Par ailleurs, si ce quota n’est pas totalement consommé, mais qu’il veut changer d’emploi ou qu’il a perdu son poste, il pourra suivre une formation en jouissant du restant de son quota CIF. À noter également, que le CIF peut être mobilisé si le salarié veut passer un concours ou un examen quelconque. Pour terminer, avant de prétendre au CIF, vous devez être un salarié au sein d’une entreprise privée ou un ex-salarié. Le CIF n’est également octroyé qu’aux personnes ayant un contrat CDI et qui a déjà 2 ans d’ancienneté dans la vie active et un an dans la même boite. Pour les salariés avec un contrat CDD, un autre type de CIF est disponible.

Les autres informations à connaitre

Concernant la procédure qui permet de bénéficier du CIF, il est d’abord demandé à l’employé de faire sa demande au niveau de son employeur. Dans cette demande, il devra faire en sorte de présenter les détails sur la formation qu’il va suivre, c’est-à-dire, le titre, la date et la période de la formation, ainsi que le formateur. Il est possible de demander le canevas de cette demande sur les sites qui parlent des formations professionnelles. Cette demande sera aussi à envoyer à un des organismes qui gèrent les cas de CIF et avec lesquels votre employeur est affilié. Il définira alors, si vous allez obtenir une prise en charge de la formation à 100 % ou partiellement. Concernant les organismes en question, il peut s’agir du FONGECIF ou encore, l’OPACIF. Ces deniers sont disponibles dans toutes les régions de France. Ces derniers se chargeront de garantir une prise en charge des frais sur le cursus formatif, mais aussi, d’un minimum de 80 % du salaire mensuel de l’employé. Par ailleurs, si l’employé décide de suivre ce type de formation qui peut durer, l’employeur n’aura pas le droit de mettre fin à son contrat. Cependant, il sera suspendu, d’où la garantie d’octroi d’une partie du salaire par les organismes de gestion du CIF. Après la formation, l’employé pourra reprendre son poste et son travail. Les autres frais que les organismes de gestion peuvent supporter concernent les frais d’hébergement de l’employé s’il doit se déplacer pour suivre les cours. Il en est de même pour les frais de transport.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *